Programmes en cours

DY+PIG

Envoyer Imprimer PDF

Titre

DigestibilitY Increase

Résumé

En Bretagne et en Pays de la Loire, l’élevage représente un chiffre d’affaire de 10.6 milliards d’€. L’alimentation des animaux élevés dépend massivement de l’importation de matières premières riches en protéines, comme le soja. Les régions Bretagne et Pays de la Loire ont confié au Pôle Agronomique Ouest la mise en place du programme SOS PROTEIN dont la finalité est de favoriser l’autonomie protéique pour les élevages de l’Ouest. Il se décline en 4 projets, dont le volet « DY+ » qui a vocation à optimiser l’utilisation digestive de la fraction azotée. « DY+ » porte sur les 3 principales espèces de l’Ouest que sont les espèces porcine, avicole et bovine. Tecaliman s’inscrit dans le sous-projet « DY+pig », qui cherche à améliorer l’efficience alimentaire des élevages de porcs charcutiers.

Objectifs

L’objectif de ce sous projet de recherche est d’augmenter l’assimilabilité des protéines végétales par les animaux d’élevage dans l’Ouest de la France. Pour ce faire, des traitements technologiques de matières premières sont testés ainsi que des modes de distribution alimentaire plus adaptés à la valorisation protéique des aliments.

Partenaires techniques

Tecaliman et ses adhérents – INRA UMR Pegase – IFIP – CRAB – CRAPL-Chef de file : PAO

Partenaires financiers

Ce projet est co-financé par le fonds européen agricole pour le développement rural. Pour plus d'informations sur le FEADER, n'hésitez pas à visitez la page web de la Commission européenne : https://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020_fr

 Programme d’actions

Phase 1: Effet de traitements technologiques sur l’utilisation digestive des protéines et de l’énergie

La contribution de Tecaliman sur ce projet est focalisée sur l'étape au cours de laquelle l’influence du procédé de granulation sur la digestibilité de de matières premières majeures en alimentation du porc est évaluée. Trois expérimentations ont été menées :

  • Expérience 1 pour la mesure de l’effet de la granulation (température de filière de 80°C en moyenne) sur la digestibilité fécale des nutriments et de l’énergie de 8 matières premières (blé, maïs, orge, amidon de pomme de terre, son de blé, remoulage demi-blanc, pois et féverole),
  • Expérience 2 pour la mesure de l’effet de la température de granulation (températures de filière de 61, 75 et 85°C) sur la digestibilité fécale des nutriments et de l’énergie de 5 matières premières (blé, orge, son de blé, féverole et tourteau de colza),
  • Expérience 3 pour la mesure de l’effet de la température de granulation (températures de filière de 65, 75 et 85°C) sur la digestibilité iléale des nutriments et de l’énergie de 5 matières premières (blé, orge, son de blé, pois et tourteau de colza) ; en cours de réalisation et non décrite dans ce document.

 

Phase 2: Alimentation de précision du porc en croissance : intérêts et faisabilités de l’application des stratégies d’alimentation multiphase en machine à soupe

Actuellement, les porcs sont nourris avec 2 aliments en fonction de leur stade de croissance : un aliment plus riche en protéines pour la phase de « croissance » et un aliment « finition » moins riche en protéines. L’alimentation multiphase des animaux permet théoriquement de suivre de plus près l’évolution du besoin moyen des porcs logés dans une même case. En pratique, sa mise en œuvre pose des problèmes techniques puisqu’elle nécessite la distribution répétée de faibles quantités d’aliment qui diffèrent d’un jour à l’autre. L’objet de cette phase est de s’appuyer sur les fabricants de systèmes de distribution en soupe pour proposer des améliorations des équipements quant à leur capacité à répondre à un plan d’alimentation multiphase. Des essais en stations expérimentales sont prévus dans cette étape du projet.

Phase 3: Valorisation des dynamiques journalières d’utilisation des protéines et de l’énergie chez le porc

L’objectif de cette phase est d’étudier 3 facteurs de variation de la dynamique métabolique chez le porc en croissance. Ces 3 facteurs sont la fréquence alimentaire, la cinétique d’absorption des nutriments et l’alimentation séquentielle. Leur effet sur les performances zootechniques des animaux et l’utilisation des protéines alimentaires est étudié.

Calendrier

2016 à 2017 pour Tecaliman 2016 à 2020 pour le projet global

Contact

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

CorrespondantS industrielS

David GUILLOU (Mixscience), Thierry MENERT (Cooperl), Maud LEGALL (Cargill), Alice HAMARD (CCPA), Arnaud SAMSON (Néovia), Etienne CORRENT (Ajinomoto Eurolysine SAS)

CTI affilié

Aucun. Suivi par un comité de pilotage, avec, comme chef de file, le PAO (Pôle Agronomique Ouest)

Etat d’avancement

Convention signée, phase 1 de l’étude en cours de finalisation

Mise à jour le Mardi, 30 Janvier 2018 11:31  

Prochains rendez-vous

< Août >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31